Get Adobe Flash player

Actualités

Archives

IST-T 25ème Anniversaire

IST-T 25ème Anniversaire

Politique générale de l’IST-T

  1. Politique générale de développement

La politique générale de l’Institut Supérieur de Technologie d’Antananarivo est clairement exprimée dans son Plan de Développement Institutionnel Evolutif 2015-2020 (PDIE 2015-2020).

Les objectifs visés se traduisent en termes de résultats attendus jusqu’à l’horizon 2020 sur le plan pédagogique, le numérique éducatif et la recherche scientifique. Partant des résultats du dernier PDI (Plan de Développement Institutionnel), les actions prévues dans ce PDIE convergent vers ces orientations en intégrant dans les différentes phases de réalisation :

  • Le cadre de la politique générale de l’état ;
  • L’évolution continuelle et l’émergence des technologies de l’information appliquées à l’enseignement ;
  • La globalisation de la formation ;
  • La création de valeurs.

En premier lieu, le PDIE donne brièvement un aperçu sur les réalisations du précédent PDI. Ensuite, il est positionné par rapport successivement à la politique générale de l’Etat, aux visions du Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique (MESUPRES), et à la dimension de l’IST-T aux contextes local, régional et mondial. Et il est terminé à la fin par les actions stratégiques.

Reprenant les directives du plan national de développement 2015-2019 et prenant en compte la vision stratégique du MESUPRES, l’élaboration de ce plan s’est effectuée en deux étapes. D’abord, chaque département et la direction d’appui (affaires administratives et financières) ont été invités à présenter ses programmes et ses projets évolutifs conformément aux textes directifs de l’institut. Après, en tenant compte de l’avis de tous les partenaires stratégiques et professionnels, le PDIE est le fruit de la synthèse de ces dossiers tout en tenant compte des différentes contraintes inévitables à sa bonne exécution : les exigences du marché de l’emploi, l’éventualité sur le financement, l’ajustement au système Licence – Master – Doctorat (LMD) et la concurrence aussi bien nationale qu’internationale.

Les actions prioritaires qui se jaillissent de la situation actuelle reposent essentiellement sur la mise en œuvre du système LMD et le développement du champ de travail virtuel par le numérique éducatif. Viennent ensuite la création de nouveaux parcours et l’ouverture d’une école doctorale sans oublier le grand défi de l’extension des infrastructures, surtout des surfaces supplémentaires en local d’enseignement, de laboratoires et de recherche ainsi que l’expansion des activités de l’entrepreneuriat.

Ce qui exige de promouvoir continuellement l’excellence dans la gouvernance de l’IST-T afin d’assurer le financement des actions.

Donc, le PDIE est un document de stratégie conçu à partir des hypothèses de prospective au cours de son exécution mais non un plan d’action figé par rapport à ses objectifs, aux résultats attendus ni moins par rapport au planning et aux moyens financiers de réalisation.

Aussi, dans le concept de son élaboration, il est primordial de préciser les stratégies ainsi que les actions qui en découlent et d’analyser ensuite les évolutions probables, plutôt que prévoir des actions précises pouvant être influencés négativement par ce contexte évolutif.

  1. Croissance

L’IST-T a observé une croissance en termes qualitatif et quantitatif de sa mission et parallèlement s’est vu ses effectifs estudiantins en constante augmentation.

Depuis le début des années 2000, le système LMD a régi le cours de la structuration de l’enseignement supérieur Malagasy.

Actuellement, le développement du numérique éducatif a donné naissance à une nouvelle ère dans l’enseignement supérieur, caractérisée par la coopération dans l’esprit de la compétition ou plutôt la compétition dans un espace collaboratif.

Grâce à sa crédibilité nationale et sa portée internationale, de par la multiplication des tâches qui lui sont confiées, le nombre des étudiants fréquentant l’IST-T ne cesse d’augmenter.

Aujourd’hui, le nombre total des étudiants s’élève à 1 300 contre 650 il y a dix ans auparavant.

  1. Construction des offres

Des études des besoins ont été effectuées au début, vers 1988, au moment de la création des ISTs à Madagascar. Ces études ont été menées de façon à donner une suite logique aux formations assurées dans le système de l’Enseignement Technique et Professionnel, et c’est ainsi que trois Départements ont répondu aux besoins, à savoir le Génie civil, le Génie industriel et le Tertiaire, pour spécifier le domaine du Génie du Management d’Entreprise et du Commerce.

L’étape suivante a été de faire une étude de marchés en matière de besoins en Techniciens supérieurs dans les domaines ciblés, sachant que la formation BTS (Brevet de Technicien Supérieur) dans les lycées fut fermée depuis 1976.

Les résultats ayant été concluants, justifiant sans difficulté les besoins en formation du type bacc+2 dans les secteurs ciblés susmentionnés, des équipes d’études de conception de nouveaux centres de formation et d’élaboration de programmes ont été créées pour pouvoir mettre en forme les projets.

Suite aux recherches de financement, et aux accords des bailleurs de fonds, le projet a débuté en 1992, avec ses premiers étudiants répartis sur six parcours répartis à travers les trois Départements : Génie civil, Génie industriel et Tertiaire.

Le décret 2001-172 du 28 février 2001, portant refonte du décret 92/688 du 13 juillet 1992, portant création et organisation générale des Instituts Supérieurs de Technologie (IST) donne aujourd’hui les détails permettant de comprendre le fonctionnement de l’IST d’Antananarivo. Il est décliné en arrêtés Ministériels qui donnent ainsi l’ouverture des parcours de chaque Département.

  1. Définition et actualisation des programmes

Tous les ans, à quatre semaines de la rentrée effective, les enseignants tiennent un séminaire pédagogique par parcours, où ils remettent en question les programmes effectués à l’année précédente. Après validation successive du Conseil Scientifique et du Conseil d’Orientation et de Perfectionnement, les orientations sont formulées par la Direction Générale qui recueille les tendances relevées grâce aux travaux effectués par les étudiants et les enseignants lors des traitements des travaux de fin d’études, ainsi qu’à travers les nouveaux besoins manifestés par les utilisateurs, grâce aux relations professionnelles liées et tissées avec les entreprises et les organismes patronaux.

Il convient de noter l’existence d’un Référentiel Qualité des ISTs, document de base indispensable qui permet de cadrer tous travaux de conception et d’innovation en matière de formation au sein de l’IST-T. Actuellement, des actions relatives à l’Approche par Compétences sont en cours pour mettre aux normes de l’ingénierie de formation tous les référentiels des offres de formation.

  1. Organisation pédagogique

Pour maintenir et améliorer la qualité de ses prestations, l’IST-T se doit de bénéficier de moyens humains, matériels et financiers adéquats à cette envergure de sa mission.

La gestion de la pédagogie est assurée par la Direction du Département, tandis que la gestion des ressources affectées est centralisée au niveau de la Direction Générale.

L’organisation pédagogique est mise en place de sorte que les enseignants sont affectés aux parcours qui assurent toute la programmation et la planification de toutes les activités pédagogiques.

Les enseignants peuvent être des permanents ou des vacataires, sachant que les enseignements à caractère basique sur les plans scientifiques et techniques sont assurés par les permanents, tandis que ceux à caractère technologique et professionnel essentiellement par les vacataires.

Le Département regroupe les parcours du domaine considéré, par exemple le Génie civil, et en assure ainsi l’administration pédagogique. Actuellement, les parcours gérés par chaque Département sont récapitulés par le tableau suivant :

Formation de Technicien Supérieur

Département

Parcours

Génie Civil

Bâtiments

Travaux Publics

Génie Industriel

Génie Industriel et Maintenance

Génie Industriel et Production

Génie du Management d’Entreprise et du Commerce 

Finances et Comptabilité

Gestion de Transport et Logistique

Gestion des Petites et Moyennes Entreprises

Marketing et Commerce

Formation de Technicien Supérieur Spécialisé de grade Licence

Département

Parcours

Génie Civil

Construction Civile et Infrastructure

Urbanisme et Aménagement

Génie Industriel

Génie de Maintenance de Dispositif Biomédical

Génie du système Automatisé

Génie du Management d’Entreprise et du Commerce

Exploitation Logistique et Transport

Gestion Comptable et Financière

Gestion de Projet

Marketing et Commerce

Formation d’Ingénieur de grade Master

Département

Parcours

Génie Civil

Génie Civil

Aménagement et Génie Urbain

Génie Industriel

Génie Industriel en Maintenance et Production

Génie du Management d’Entreprise et du Commerce

Management d’Entreprise

La Direction d’un Département est ainsi considérée comme une Direction des études dans le domaine concerné, mais elle assure également la Direction Technique chargée de toute activité de production confiée au Département, comme les actions de conseils en entreprise ou la formation continue à la carte et qualifiante.

L’Institut Supérieur de Technologie envisage comme projet d’apporter une solution à certains points faibles énumérés ci-dessus. Cela consiste alors en 4 volets à savoir :

  • 1. La création et l’Ouverture des parcours répondant et exigés par l’économie du pays. Ceci ne saurait se mettre en place sans le renforcement de capacité des enseignants et notamment la formation de formateurs ;

  • 2. Le renforcement des moyens d’enseignement pratique par le renforcement et la modernisation des laboratoires de recherche et des travaux pratiques des étudiants ;

  • 3. L’amélioration des infrastructures numériques permettant à l’Institut d’accéder sans difficulté au progrès du numérique éducatif ;

  • 4. La mise en œuvre et la mise à jour progressive du Plan de de Développement Institutionnel Evolutif 2015-2020.

  1. Gestion des Étudiants

Si la scolarité est gérée au niveau du Département, le service des Affaires estudiantines, au niveau de la Direction des Affaires administratives, regroupe les données provenant des services de scolarité de chaque Département, et assure ainsi la gestion au niveau central de la vie estudiantine de chaque étudiant.

Le régime des études appliqué est celui qu’on appelle « régime d’école » où en même temps qu’un suivi strict est effectué par étudiant, les enseignants s’approchent autant que possible de leurs étudiants pour leur apporter aide et appui en cas de besoin. Ceci concerne en particulier les étudiants de la formation initiale. Concernant la Formation continue diplômante, les études sont organisées de manière à permettre aux étudiants d’honorer leur obligation professionnelle sans pour autant négliger la présence au cours.

Il est à signaler à la fin que l’institut pratique l’externat, et donc ne s’occupe pas des affaires sociales, notamment de l’hébergement dans les cités universitaires. Les seules actions sociales assurées par l’Institut ne concernent que la bourse et le suivi de la santé par le Service Médical Autonome.

Avril 2016

La Direction Générale de l’IST-T

  • Institut Supérieur de Technologie d'Antananarivo (IST-T)
  • RN2 - Ampasampito
    101 Antananarivo
    MADAGASCAR
  • +261 (0) 20 22 414 23

Click to open a larger map