Get Adobe Flash player

Actualités

Archives

IST-T 25ème Anniversaire

IST-T 25ème Anniversaire

POLITIQUE EN MATIERE DE RECHERCHE

Organisation de la recherche

L’IST-T réalise et développe la recherche par les engagements scientifiques de ses enseignants chercheurs à travers les équipes travaillant dans leur domaine respectif.

Un des objectifs de l’Institut consiste à doter ses différents départements d’un corps professoral de haut niveau. Ainsi, chaque enseignant est encouragé à poursuivre des études sur place et à l’extérieur suivant les nécessités et les possibilités, et de s’intégrer dans des laboratoires de recherches où se trouveraient des professeurs spécialisés pour l’encadrement.

A ces formateurs locaux s’ajoutent des professeurs missionnaires qui viennent dans le cadre de l’assistance technique et de formation de formateurs.

La première vague de la promotion doctorante a soutenu leur thèse courant de l’année 2005, trois Habilitation à Diriger des Recherches sont soutenues entre 2012 et 2014. Et trois thèses ont été soutenues durant l’année 2015.

En premier lieu, il s’avère nécessaire de mener des actions pour initier les enseignants aux méthodologies de la recherche scientifiques, à la conduite des essais expérimentaux, à la mise en équation des résultats au besoin socio-économique du pays, à l’exploitation des résultats à l’amélioration continue des cours dispensés et surtout à la publication des résultats.

Affirmer les priorités

A l’horizon 2020, l’IST-T aura plus de force et de capacité à développer et consolider les domaines de formation et de recherche pour en faire des pôles d’excellence pluridisciplinaires reconnus dans le milieu professionnel et dans le paysage pédagogique international.

Dans l’ensemble des domaines des sciences de l’ingénieur du génie civil, industriel, de l’ingénierie du management, du commerce et du marketing, l’IST-T assure un enseignement et des recherches qui le mettent en pôle position en matière de formation à vocation professionnelle.

Afin de développer la formation au métier de l’ingénieur et la recherche dans l’ensemble, l’IST-T renforcera les pôles d’excellence portant sur des activités scientifiques qui s’articulent autour des grands sujets thématiques de recherche suivants :

  • les sciences de l’ingénieur en génie civil en renforçant la valorisation des matériaux locaux, les structures d’ouvrages, l’aménagement et l’urbanisme ;
  • les sciences de l’ingénieur en génie industriel, en y intégrant l’énergie renouvelable et la biotechnologie ;
  • les sciences en ingénierie de management, de marketing et du commerce, en mettant plus d’accent sur la logistique et le transport ainsi que l’entrepreneuriat.

Des démarches de veille et de recherche en numérique éducatif

Le domaine du numérique en relation avec la science de la pédagogie universitaire devra être vigilent face à l’évolution sans cesse de la technologie dans ce domaine. La stratégie consiste à lier les sujets de recherche de enseignants aux activités de développement du numérique au sein de l’Institut.

La mise en place des structures de gestion adéquates a permis de rassembler les recherches portant sur le numérique éducatif et au sens multiple de la pédagogie universitaire.

Valorisation des recherches : par des sujets fédérateurs

Des travaux de recherche adaptés aux conditions locales d’utilisation sont engagés, avec les appuis des partenaires nationaux et internationaux, notamment dans les travaux de recherche appliquées qui lient les innovations technologiques au contexte et à la réalité locale. Aussi, les enseignants chercheurs sont de plus en plus imprégnés des réalités locales, et s’intègrent dans des problématiques actualisées qui les intéressent.

Ainsi, la stratégie de valorisation des actions et des résultats est fondée essentiellement sur la recherche et l’adoption des sujets fédérateurs.

Les recherches basées sur un thématique fédérateur ont déjà font preuve de réussite au sein de l’IST-T et seront poursuivie. Tel a été le cas avec la réalisation de la pico centrale hydraulique d’Andretsemboka qui a fait intervenir la plupart des enseignants des trois départements.

La politique est de concevoir et de développer un sujet partagé à effet concret positif à la croissance du pays, d’une région ou d’une localité, en exploitant la complémentarité des compétences scientifiques des enseignants, en tenant compte du transfert des résultats à l’amélioration des cours dispensés et en visant la professionnalisation des offres de formation.

En fait, il s’agit de converger les recherches individuelles vers une recherche en groupe en suivant les étapes suivantes :

  • Initier une ou des séances de réflexion entre les enseignants chercheurs afin d’identifier le thème fédérateur. Ceci est pertinemment opportune lors de la session de séminaire sur les recherches organisée au moins une fois par an ;
  • Impliquer progressivement les autres enseignants-chercheurs travaillant dans le domaine touché par le thème sans pour autant laisser de coter ceux qui creusent les sciences fondamentales comme outils de performance ;
  • Informer d’abord le secteur économique privé des actions à faire, le partager et le persuader de l’innovation apportée ainsi que les effets positifs attendus de et induits par les résultats de la recherche ;
  • S’approcher des autorités à différent niveau pour mettre en équation les recherches théoriques et les réalités sur site. Le but est de canaliser convenablement la valorisation des résultats dès la phase même de la réalisation de la recherche ;

Et à chaque étape importante du processus, la diffusion des résultats constitue l’un des moyens réalistes pour l’obtention de la confiance des partenaires à la réalisation concrète de la recherche :

  • Phase commencement : atelier de réflexion
  • Phase de réalisation : séminaire de discussion et colloque d’échange ;
  • Phase exploitation : conférence scientifique.

Diffusion des actions et des résultats de recherche

Tous les acteurs de la recherche ont leur responsabilité respective, commune et spécifique, quant à l’assurance de diffusion des actions et des résultats de recherche : des enseignants chercheurs, individuel ou en groupe, au Conseil Scientifique de l’Institut.

A cet effet, la diffusion se fait en deux formes : à l’interne et à l’externe

La diffusion Interne, afin de s’autoévaluer et se faire évaluer par les pairs dans la démarche de recadrage progressif en vue d’aboutir à des résultats plus rassurants : échange, réunion technique et scientifique entre les enseignants, tenue des journées de recherche au moins une fois par an.

La diffusion externe, afin de faire connaitre aux cibles la recherche qui se fait dans leur secteur, et par voie de conséquence, l’agrandissement de la visibilité de l’Institut dans le monde de la profession : communication (Académie Malagasy, Maison de Communication des Universités), publication (madarevues), différentes rencontres scientifiques telles que les journées de recherche nationale et internationale.

Enfin, la Direction Générale s’engage à prendre toutes les dispositions requises, matérielles et financières, pour assurer la diffusion des actions et des résultats de recherche.

Recherches : actions de développement de l’enseignement de l’IST-T  

L’analyse des données et des informations confirmées ont permis de constaté que :

  • Il y a déséquilibre entre l’enseignement et la recherche : les enseignants accordent plus de temps, ou plutôt retenus par l’enseignement que par la recherche ;
  • Et pour la recherche, il y a déséquilibre entre la qualité par rapport à la quantité ;
  • Les étudiants ne participent pas aux recherches, ils sont motivés par les examens.

Il est retenu les réflexions et la politique suivantes qui permettent d’améliorer la situation et en même temps le dispositif des formations, dans le seul objectif d’offrir aux étudiants un parcours académique diversifié utile à leur future vie professionnelle.

Il serait en effet obligatoire de trouver une stratégie claire et pérenne face aux stagnations voire reculs à l’innovation de certains acteurs de l’enseignement et de la recherche.

La qualité académique des enseignants

En termes de répartition de grade des enseignants, voici l’objectif à atteindre :

Professeur Titulaire : 5 %

Professeur : 25 %

Maître de conférences : 50 %

Et Assistant : 20 %

En général, si pour un établissement d’enseignement supérieur délivrant un diplôme de licence, le ratio étudiant/enseignant est inférieur ou égal à 16/1, (l’idéal est de au plus 14/1), l’IST-T est actuellement à 19/1.

Situation de l’IST-T en 2015

Ratio étudiant/enseignant : 26/1 en 2011 et 19/1 en 2015.

Nombre et proportion des enseignants permanents de l’IST-T.

Grade

Année 2011

Année 2015

Nombre

Proportion [%]

Nombre

Proportion [%]

Professeur Titulaire

2

6

2

3

Professeur

0

0

3

4

Maître de conférences

16

47

19

27

Assistant

41

47

46

66

TOTAL

59

100

70

100

Observations

  • Entre 2011 et 2015, une progression a été réalisée quant au ratio étudiant/enseignant en dépit de l’augmentation du nombre des étudiants qui est passé de 1 100 à 1 400, c’est-à-dire que le recrutement a pu suivre, dépasser légèrement même, le rythme de croissance des activités ;
  • par contre, pour ce qui est du grade des enseignants, l’IST-T aura encore beaucoup d’efforts à faire. Ainsi, si l’effectif de 70 enseignants reste inchangé, le tableau suivant traduit explicitement l’évolution à laquelle l’IST-T devra faire face :

Grade

Année 2015

Perspective

Nombre

Proportion [%]

Nombre

Proportion [%]

Professeur Titulaire

2

3

5

5

Professeur

3

4

16

25

Maître de conférences

19

27

35

50

Assistant

46

66

14

20

TOTAL

70

100

70

100

En un mot, l’IST-T se trouve dans l’obligation de redynamiser la formation et les recherches valorisant la promotion des enseignants.

Avril 2016

La Direction Générale de l’IST-T

  • Institut Supérieur de Technologie d'Antananarivo (IST-T)
  • RN2 - Ampasampito
    101 Antananarivo
    MADAGASCAR
  • +261 (0) 20 22 414 23

Click to open a larger map